Quelques vers pour fêter le Printemps des Poètes :

Quand un cheval de Troie entre dans une ville, porteur d’un virus qui affole les esprits et paralyse les corps, on a intérêt à emprunter les seules portes encore ouvertes : celles de la poésie. Sylvain Tesson, L’énergie vagabonde, Robert Laffont, 2020

  OPAC Sélection de notices